Sabrine Bouzenna, « J’ai envie de retrouver ce plaisir sur le terrain »

Sabrine Bouzenna et son club, Mondeville, ont vu leur parcours en Ligue 2 s’arrêter en quarts de finale, face à la SIG.

Une deuxième place finale, un affrontement face au septième, le chemin de ce premier tour ne devait – sur le papier en tout cas -, n’être qu’une formalité pour Mondeville : « Strasbourg avait tout de l’adversaire idéal. Nous les avons battues deux fois en saison régulière. Mais aucun match ne se ressemble et la SIG nous a fait mal. Elles ont bien joué. Cette défaite est inattendue mais bravo à elles ».

Une élimination qui rime alors avec fin de saison. Une issue que Sabrine juge aujourd’hui : « Ce fut une année qui dans sa globalité a été plutôt compliquée. Notamment sur le plan individuel. Collectivement, nous avons bien commencé. La dynamique fut bonne jusqu’à Noël. Ensuite, le retour a été difficile. Nous avons subi des défaites pas forcément prévues face à certaines équipes que nous avions pourtant vraiment dominé à l’aller. Finalement, notre saison se finit même plus tôt que prévu. C’est forcément difficile à gérer et à encaisser. C’est ce qui me pousse à dire que notre année a été mitigée ».

Troisième meilleure passeuse, mais …

Individuellement, Sabrine a terminé troisième meilleure passeuse du championnat. Un peu plus de cinq offrandes en moyenne par match, et pourtant : « j’ai eu moins d’adresse dès le début de saison. Cela m’a desservi au niveau de la confiance. Sur le reste de mon jeu, j’ai cependant réussi à m’épanouir, comme à travers les passes. Mais le scoring n’était pas là. Je n’ai pas réussi à trouver ma place dans le jeu offensif de l’équipe. Il y a des saisons comme cela. Certaines sont toutes roses. Là, c’était plus difficile. J’apprends encore, même à 28 ans. Je retiendrai qu’il y a encore des domaines où je dois progresser, notamment mentalement ».

Pour revenir sur la saison des Normandes, le début était bon. L’adage « le groupe vivait bien » prend même du sens lorsque Sabrine évoque les démarrages de Mondeville. C’est ensuite que les choses ont pris une autre tournure : « Au début, nous gagnions donc tout était bien. En fin de saison, nous avons pris conscience qu’il y avait des non-dits. Ils ont été conservés tout au long de la saison, ce qui a parfois apporté une atmosphère un peu bizarre qui s’est reflétée sur le terrain. Dans la saison, je ne me suis pas rendu compte de ce problème pesant. Forcément, cela a certainement un peu dessoudé le groupé. Quand tu traverses une période difficile, tu comptes sur un groupe uni. Mais nous n’avons pas réussi à passer par-dessus-cela. Avec le recul, il y aura forcément des leçons à en tirer, surtout pour moi ».

Capitaine, avec une belle expérience de la Ligue 2, Sabrine s’est forcément sentie touchée par cette situation : « J’en tire des leçons à titre individuel. J’étais en plus capitaine cette année, donc c’est un échec de me rendre compte qu’il y avait autant de choses en interne que je n’ai pas vues ou ressenties. Je m’en veux un peu car je pensais faire de mon mieux. Cela me prouve qu’il me reste encore beaucoup de choses à apprendre et ça me servira pour l’avenir ».

L’envie de rebondir

Pour sa deuxième année de contrat du côté de Mondeville, Sabrine garde toujours l’envie de tutoyer les sommets de la Ligue 2. Avec aussi le désir de se rattraper d’un dernier exercice mitigé : « J’ai envie de prouver que nous sommes capables de faire mieux, que je suis capable de mieux. Nous allons mettre en œuvre les moyens pour cela. Tout d’abord, il faudra retrouver ce plaisir sur le terrain, s’éclater ensemble. Mais cela ne passera pas qu’à travers le basket, il y aura d’autres choses à faire ».

A commencer par une bonne reprise, après des vacances méritées, mais surtout nécessaires : « La reprise sera en août. Avant, je profiterai de bonnes vacances. Je me maintiendrai en forme, sans couper totalement, mais je ferai moins de basket que l’an passé. J’en profiterai pour retourner voir ma famille et me ressourcer ». Et revenir plus que rechargée en Ligue 2.

Crédit photo : FFBB

error

Vous aimez Dunk'heim ? Suivez-nous sur Facebook et parlez de nous autour de vous pour nous aider !