Actualités

Retour sur les finales des coupes d’encouragement et Crédit Mutuel.

Les finales des coupes d’encouragement et Crédit Mutuel se sont jouées hier et elles ont tenu toutes leurs promesses.

La (longue) journée à Geispolsheim a démarré très tôt hier, mercredi. Avant de connaître le verdict final des coupes Crédit Mutuel, les finales des coupes d’encouragement se disputaient. Hattmatt, fraîchement promu en prénationale, défiait Lingolsheim. Un match âpre et surtout très serré annonçait déjà la couleur pour la suite. Les changements de leaders sont fréquents et après 40 minutes, les deux formations ne sont toujours pas départagées (89-89). C’est après prolongation que Lingolsheim parvient à prendre le meilleur sur Hattmatt, 99 à 93.

Chez les filles, Villé réussit à tenir face au retour de Schirmeck et s’impose, 63-60. Menées après 10 minutes (18-16), les Villoises se reprennent et mènent à la pause, 36-28. Le troisième quart-temps permet un resserrement. Schirmeck revient (48-43) mais échoue finalement à trois petits points.

Geispo’ s’impose sans trembler, le WOSB si

Pour les finales de la Crédit Mutuel, L’ASA démarre avec 10 points d’avance. Souffel’, face au WOSB, avec 20. Le CJS, à domicile, recouvre rapidement une grande partie de son retard. Après 10 minutes, deux unités seulement séparent le deux équipes (21-19). La profondeur de banc de l’équipe locale fait ensuite la différence. Geispo’ passe devant à la pause (33-39) même si l’ASA, au retour des vestiaires, ne lâche rien (41-50, 30e). Si le score final semble lourd (79 à 48) mais logique pour le CJS, les joueuses de l’ASA se sont malgré tout vaillamment battues.

Autre lauréat, le WOSB a dû attendre les derniers instants pour prendre la mesure de Souffel’. L’écart initial de 20 points est rapidement effacé par les pensionnaires de N2. A la pause, les deux équipes se tiennent dans un mouchoir. Au retour des vestiaires, le BCS retrouve son jeu. Une défense plus haute et plus agressive leur permet de creuser à nouveau l’écart. Ils comptent même plus de dix points d’avance dans le dernier quart-temps, jusqu’au réveil d’un ancien de la maison. Valentin Correia inscrit 19 points lors des six dernières minutes et le WOSB s’impose sur le fil, 104 à 98. La surprise n’est pas passée loin, mais au vu de la saison du BC Souffelweyersheim, peut-on encore dire que c’est une surprise ?