Actualités

Double confrontation pour Souffelweyersheim ce week-end

Deux matchs, et non des moindres, sont au programme du BCS ce week-end.

Après Holtzheim, après Furdenheim, « cela me rend fier d’avoir réussi à battre ces deux équipes », le BCS et Daniel Pereira s’attaquent à un tout autre morceau ce samedi soir. Loon Plage, pensionnaire de Nationale 2 et leader de sa poule, débarque aux Sept-Arpents. A ne pas mentir, cela doit bien rappeler quelques souvenirs à l’actuel entraîneur souffelois. Du temps de son passage dans cette division avec Stéphane Eberlin, il a de plus dû croiser certains joueurs qu’il affrontera ce samedi.

Deuxième en prénationale, le BCS sait aussi que la tâche qui l’attend ce soir va être difficile, mais pas forcément impossible : « Nous avons su relever les challenges précédents. Face à Furdenheim et Holtzheim, malgré nos points d’avance, nous jouons les yeux dans les yeux avec nos adversaires. Ce soir, nous allons jouer un autre mastodonte, avec beaucoup de joueurs qui ont connu le monde professionnel. On jouera à fond mais ce sera avant tout du bonus et du plaisir pour nous ».

L’objectif principal, que met en avant Daniel sur ce week-end, reste pourtant bien la seconde rencontre, face à Riedisheim dimanche. Entre deux formations qui affichent d’excellents bilans (8-1 pour le BCS, 9-0 pour Riedisheim), le spectacle devrait être au rendez-vous dans le Haut-Rhin : « Nous y allons pour gagner, forcément. Mais cela n’implique pas forcément que nous soyons sous pression. Si on s’impose, nous aurions un bon bonus pour la suite de la saison par rapport à nos adversaires qui ont été battus par Riedisheim ». Et en cas de défaite, « cela respecterait une certaine logique ».

Pour cette rencontre, le BCS s’appuiera sur une de ses forces depuis le début de saison, le secteur intérieur. Notamment depuis l’arrivée d’Aziz Nkene Tsaace, dont le duel avec Ethan Usselmann promet déjà : « ce sont deux intérieurs dominants et leur duel promet. Mais c’est le match dans son ensemble qui m’intéresse. Il faudra être concentré pendant 40 minutes et faire attention à tous les secteurs de jeu. Ils ont aussi des extérieurs avec de la qualité ».

En résumé, le BCS s’apprête à vivre un week-end à 100 à l’heure. Premier entre-deux ce samedi à 20 heures aux Sept Arpents.