La passe de 9 pour Riedisheim ?

Les Haut-Rhinois ambitionnent d’aligner un neuvième succès consécutif en championnat ce week-end.

Avant de démarrer la saison, Riedisheim se présentait déjà comme un prétendant à la Nationale 3. Antoine Gollentz, son entraîneur, indiquait « c’est un objectif. Le mien, mais aussi celui de mes joueurs ». Une affirmation que le capitaine, Nicolas Mosser, ne peut aujourd’hui que confirmer.
Après huit journées, son équipe est solidement installée en tête du championnat. Une bonne chose mais qui est loin d’être une fin en soi : « nous travaillons depuis longtemps pour être à cette place. L’effectif est ensemble depuis 5 ou 6 ans maintenant. Quand nous étions en championnat départemental, notre envie était d’aller en prénational. Maintenant, nous nous rendons compte que nous pouvons aller encore un peu plus haut ».
Dans les premiers depuis quelques saisons

Riedisheim est présent parmi les équipes de tête depuis quelques années mais depuis deux saisons, la COVID empêche à chaque fois la livraison d’un verdict final. Si cette situation a engendré de la frustration pour le capitaine, et sans doute tous ses coéquipiers, ils continuent de travailler : « tout le monde se donne les moyens de réussir. Nous nous entraînons dans de bonnes conditions. A chaque fois, nous sommes 10, ce qui permet de mettre une vraie intensité lors des séances ».
Fort d’un effectif complet, « fait d’un cocktail intéressant entre des expérimentés et des jeunes », Riedisheim aborde la rencontre de ce week-end dans la peau du chassé. Et ce week-end, ils rencontreront leur dauphin. Petite surprise à ce niveau-là puisque Souffelweyersheim n’était pas forcément l’équipe attendue à cette place : « C’est vrai que ce n’est pas forcément eux que nous attendions à voir à la deuxième place, mais ils méritent d’être là où ils sont. C’est une équipe jeune, physique et qui joue en première intention. En plus, ils ont un coach qui fait du bon boulot. Il apporte de la rigueur et du professionnalisme. Puis, ils se sont renforcés à l’intérieur et cela promet un beau duel ».
Une avance à conserver

Avec un autre gros match disputé la veille (samedi soir en coupe de France), Souffel’ jouera donc deux fois en moins de 24H. Ce qui, pour Nicolas, n’est pas forcément un désavantage : « Ils ont un gros week-end devant eux. Je pense que l’excitation de leur match de samedi soir sera encore présente et ils ressentiront moins de fatigue face à nous ».
Pour préparer ce duel au sommet de la prénationale, Riedisheim ne va pas non plus changer une formule gagnante depuis quelques semaines : « Comme souvent, nous allons avant tout nous concentrer sur nous-même. Si Souffel’ présente des vraies qualités, nous nous baserons nous aussi sur nos forces ». A savoir, une bande de potes, une vraie, « qui part même en vacances ensemble » et un entraîneur « qui est pour beaucoup dans notre réussite ». Après Illfurth, Schirrhein ou encore Geispolsheim, « où nous avons eu un peu de chance. Mais il en faut parfois », Riedisheim voudra accrocher un autre gros succès à son tableau cette saison.
Crédit photo : Riedisheim Basket
error

Vous aimez Dunk'heim ? Suivez-nous sur Facebook et parlez de nous autour de vous pour nous aider !