[Pro B] : Antony Labanca face à son ancien club ce samedi soir

Ce soir, l’arrière qui évolue au SLUC Nancy retrouvera ses anciens coéquipiers, sous un tout nouveau maillot.

Affronter le SLUC Nancy, même en Pro B dans sa salle de Gentilly, reste un évènement dans la saison pour toutes les équipes. Favori logique pour retrouver l’élite en fin de championnat, les Lorrains ont démarré leur saison par un bilan positif. Quatre victoires en six journées et une qualification pour les demi-finales de Leaders Cup. De quoi apporter le sourire à Antony Labanca : « Je me sens vraiment bien cette saison. Le changement de coach a aidé à cela, mais le groupe vit bien dans son ensemble. Tout le monde a retrouvé le goût et l’envie de se battre les uns pour les autres. Cela se traduit dans les résultats à ce jour ».

Confirmant l’objectif final de l’équipe comme étant « la montée », les Nancéiens joueront également crânement leur chance pour la Leaders Cup, « nous sommes en demi-finale et voulons donc aller au bout. Mais le principal reste bien le championnat ». Restant sur un revers lors de la dernière journée face à Denain (98-75), le SLUC Nancy voudra également démarrer la trêve sur une bonne note. Défaits dans la semaine à Gravelines-Dunkerque en coupe de France, Antony et ses coéquipiers devront donc infliger à l’ASA une sixième défaite cette saison.

Retrouvailles avec ses anciens coéquipiers

En recevant les Alsaciens, Antony retrouvera des joueurs (Jason Bach, Sylvain Sautier) et un coach (Stéphane Eberlin) avec qui il a connu plusieurs belles saisons : « Souffel’, c’est mon club de cœur. Ce sera bizarre de les retrouver avec un autre maillot ce soir, c’est vrai. Parfois, en parlant d’eux, je dis encore Souffel’ d’ailleurs ». Un petit abus de langage encore mais qui devrait disparaître après ce samedi soir.

Surtout que l’ASA risque bien de montrer un autre visage que celui des dernières rencontres : « Je ne m’attendais pas du tout à un tel départ de leur part. Je pensais qu’ils gagneraient un peu plus de matchs. Sur le papier, c’est une belle équipe, encore plus avec Marquis Wright. J’ai toutefois ressenti lors des premières rencontres qu’il n’y avait pas la même agressivité en défense. Je n’avais pas vu cette envie de défendre dur qui caractérisait l’équipe avant. Mais ils vont monter crescendo. Pour moi, on ne les retrouvera pas au fond du classement en fin de saison ».

Dans une saison où il confirme que « tout le monde peut battre tout le monde », le SLUC Nancy devra faire attention au réveil de l’ASA, qui pourrait bien avoir lieu ce samedi soir.

Crédit photo : Myriam Vogel

error

Vous aimez Dunk'heim ? Suivez-nous sur Facebook et parlez de nous autour de vous pour nous aider !