Les réactions après les matchs de samedi

Réactions d’après-match de Fabien Kaerlé (SIG), Drazen Klaric (Vogesia Holtzheim) et Sébastien Hattemer (Geispolsheim).

Fabien Kaerlé (SIG, LF2, victoire sur Calais 79-77)

C’est à nouveau un match qui se joue à peu de choses. Nous n’étions pas dedans à la pause, nous n’avons pas réussi à imposer notre défense. En deuxième mi-temps, nous arrivons à mettre plus d’intensité, d’efforts et d’agressivité. Le match tourne alors en notre faveur. En plus, on trouve de la réussite par notre banc (34 points), donc c’est vraiment intéressant.

Calais est une équipe contre qui je n’avais pas encore gagné. Nous avions bien ciblé leurs qualités mais en début de match, nous ne sommes pas parvenus à les bloquer. Leurs joueuses clés ont trouvé des ouvertures vers le cercle. Dans la difficulté, la zone nous a permis de retrouver du rythme, ce qui nous a permis de trouver des solutions en attaque. On met 80 points, ce qui ne nous était pas arrivé souvent depuis le début de saison, mais on en prend 77, ce qui me plait un peu moins. 

Maintenant, on aborde deux dépalcements compliqués. Il faut essayer d’en prendre un des deux, c’est l’objectif que j’ai fixé aux filles. Cette cinquième victoire nous permet de continuer à avancer vers le maintien. 

Drazen Klaric (Holtzheim, victoire sur Geispolsheim 85-72)

Nous étions à 0-3 avant ce match. En plus, Geispo’, c’est un derby. Je voulais gagner, comme tous les joueurs. Cette victoire va nous faire du bien et va aussi servir aux jeunes de l’équipe, qui ont pu profiter de l’expérience de joueurs de l’équipe 1. Notre objectif était de rentrer fort tout de suite dans le match, contrairement aux précédentes rencontres. Geispo’ est une bonne équipe. Ils sont revenus à 10 points mais nous avons su faire le nécessaire en fin de match pour s’imposer. 

Sébastien Hattemer (Geispo’, défaite face à Holtzheim 85-72)

J’avais prévenu mes joueurs que l’entame de match était importante, qu’il fallait répondre présent au défi physique qui nous attendait. Nous avons subi l’impact physique, perdu les duels et nous n’étions pas assez dans l’aide. Offensivement, nous avons eu peu d’adresse malgré de bonnes situations.

En deuxième mi-temps j’ai retrouvé le vrai visage de mon équipe, nous avons fait des stops défensifs et retrouvé de l’adresse, mais nous partons de trop loin pour revenir. Je suis fier de mon groupe et je suis persuadé qu’on aurait pu ramener la victoire, malgré l’opposition adverse.

error

Vous aimez Dunk'heim ? Suivez-nous sur Facebook et parlez de nous autour de vous pour nous aider !