NF2 : Retour sur les parquets pour Geispolsheim 2, face à Charleville-Mézières.

Au complexe sportif de Geispolsheim, l’équipe 2 du CJS accueille les Espoirs de Charleville-Mézières, coachés par Emmanuel Hoerter. Focus sur l’adversaire des Alsaciennes.

La reprise est là, toute proche. Après de longs mois d’arrêt pour les deux équipes, « nous avons joué samedi à Angers et cela faisait onze mois, jours pour jours, que nous étions arrêtés » indique l’entraîneur alsacien « expatrié » dans les Ardennes depuis 8 ans. Avec une reprise pour le moins compliquée, « peut-être même la plus délicate depuis mon arrivée ici car jusqu’au 8 octobre, notre salle d’entraînement est occupée et donc inutilisable. Nous avons une solution de repli, mais avec moins de créneaux et bien plus de temps de trajet », la rencontre de ce samedi s’annonce difficile pour les Flammes. Les sessions d’entraînement, en groupe séparés, « mais pas suivant les niveaux, l’âge ou les postes, plutôt selon les emplois du temps de chacune » ne plaident pour l’instant pas non plus en faveur des visiteuses du week-end.

Des points positifs dans tout cela ? « Oui, et heureusement », indique Emmanuel. « L’équipe est bien similaire à celle de l’an passé. Nous avons enregistré 6 arrivées, dont 4 cadettes qui sont donc moins concernées par le championnat de NF2. Beaucoup de joueuses sont déjà habituées à notre style de jeu et à notre philosophie ». Avec déjà un match officiel dans les jambes (une défaite à Angers lors du championnat espoirs), les Carolos utilisent surtout ce championnat pour aider leurs joueuses à se développer et gagner en expérience : « on joue toujours pour gagner, mais la N2 nous aide surtout à développer nos jeunes joueuses. Nos objectifs sont élevés, surtout dans le championnat espoirs, mais on dispute tous nos matchs avec l’envie de les gagner ».

A commencer par Geispolsheim, une équipe « avec des joueuses qui se connaissent bien, agressive et capable de te faire jouer sous pression et de te faire faire des erreurs. Il faudra essayer d’être propre tout au long de la rencontre, bien contrôler la balle et faciliter au maximum nos transitions ».

Alors, qui sortira vainqueur de ce duel ? Réponse demain sur les coups de 19h.

Crédit photo : Alain Rauscher

error

Vous aimez Dunk'heim ? Suivez-nous sur Facebook et parlez de nous autour de vous pour nous aider !