Pré nationale 2021/2022, présentation d’Obernai

La prochaine saison de pré nationale approche à grands pas. Ce soir, nous vous présentons le club d’Obernai.

Le coach, José Séverin

J’ai découvert le basket tardivement, lorsque j’ai quitté l’Ile de la Réunion. Mes amis d’alors étaient tous basketteurs. Nous jouions à l’université et en street-ball, dans les années 90, époque Jordan. J’y ai même rencontré ma femme. Ensuite je me suis orienté vers la formation d’entraîneur et j’ai rejoint Obernai en 2019, quand l’équipe arrivait en Région.

Saisons 2019/2020 et 2020/2021, les bilans

La première saison, l’équipe était invaincue en région. Il n’était pas prévu que l’on monte, mais un désistement nous a offert une place en pré nationale. Nous n’avons donc joué que quatre matchs dans la division jusqu’à présent. Notre bilan est équilibré, avec deux victoires pour deux défaites. Nous avons très vite constaté que l’impact physique était bien plus fort à ce niveau et nous n’avons aucune marge de manœuvre sur aucune équipe, comme nous pouvions l’avoir auparavant. Là, si tu n’es pas à ton maximum, tu ne peux pas espérer grand-chose. Néanmoins, sur ces quatre matchs, les filles étaient compétitives, sauf face à Vendenheim où de mémoire, on perd lourdement.

L’effectif, version 2021/2022

Le groupe est constitué de joueuses qui ont déjà connu ce niveau, voire au-dessus. Les connexions sont déjà établies et nous n’allons pas dans l’inconnue ensemble. Pour la construction de nouvel effectif, cela s’est bien passé car nous avons été majoritairement contactés en direct par les joueuses.

Les contraintes

Le démarrage de la saison est pénible car notre salle est utilisée comme centre de vaccination. La mairie d’Obernai nous a donné un créneau dans une autre salle, une fois par semaine. Heureusement, nous avons réussi à avoir un deuxième créneau, essentiel pour assurer une bonne préparation. Par contre, cela nous limite pour l’organisation des matchs amicaux. Nous sommes aussi astreints au pass et on vérifie, que ce soit à l’entraînement ou au match. De plus, cette longue coupure a poussé plusieurs joueuses, notamment de l’équipe 2, à arrêter le basket.

Les ambitions

Profiter d’une année pleine et se faire plaisir, avant tout. Ensuite, nous souhaitons nous maintenir, avec un bon maintien dans la première partie de tableau. Mais le sport…

Obernai, quel style de jeu pour la prochaine saison ?

Je n’ai pas vraiment de style de jeu déterminé, même si je suis attentif à l’assise défensive de mon équipe. J’estime que pour voyager loin en championnat, il faut savoir bien défendre. Ensuite, je pense que lorsqu’on est en rythme défensivement, on attaque mieux. Cela amène plus d’attaques rapides, mais aussi l’agressivité nécessaire pour trouver les solutions offensives.

Venir voir un match à Obernai, pourquoi ?

Le groupe possède deux particularités : elles ont un caractère très fort et refusent la défaite. Elles sont entières et ne trichent pas et cela offre un spectacle intéressant à voir. Elles donnent tout et c’est appréciable. En dehors de ce caractère compétitif, elles sont très sympathiques, accessibles et avec une très bonne ambiance. On prend énormément de plaisir avec elles.

Le mot de la fin

Les filles qui veulent jouer au basket, c’est le moment de rejoindre un club. A Obernai, il y aura certainement des places à prendre, avec la possibilité d’évoluer en pré nationale. C’est le moment.

L’équipe 2021/2022

Le groupe s’articule autour de 3 jeunes femmes, Aliette SOUBIRAN, Fanny ULRICH et Mylady NEROME (cap), qui ont amené cette équipe en pré nationale en motivant des joueuses à les rejoindre et à se fixer des objectifs sportifs élevés. Elle s’assurent aussi de la qualité de la 3ème mi-temps, toujours la meilleure.

A la mène : nous avons 2 jeunes meneuses, Morgane KRESSER et Solène MOENCH, qui apprennent et progressent vite grâce à l’exemple et aux conseils d’Aliette dont les qualités et l’expérience nous sont précieuses pour mettre l’équipe en musique.

A l’aile : Flore FREYMANN, Judie THIRION, Mélanie GUEDON nous offrent de la percussion et de l’adresse, ainsi qu’une volonté de défendre chaque balle.

Les intérieures : nous avons 4 joueuses rompues aux joutes de ce niveau (Fanny et Mylady, Mathilde MIRB et Cécilia HANSMANN), avec une capacité à être efficace des 2 côtés du terrain et en dehors de la raquette.

error

Vous aimez Dunk'heim ? Suivez-nous sur Facebook et parlez de nous autour de vous pour nous aider !