Pré nationale F 2021/2022, présentation de Vendenheim,

La prochaine saison de pré nationale approche à grands pas. Ce soir, nous vous présentons le club de Vendenheim.

Le coach, Aurélien Huyum

Originaire de Haguenau, Aurélien a joué puis entraîné au COH. Démarrant sa carrière d’entraîneur à l’âge de 17 ans, il est passé par Eschbach, les Libellules de Strasbourg, Furdenheim 2 et aujourd’hui, Vendenheim. Privilégiant des cycles longs dans ses différents clubs, il entame sa troisième saison du côté de Vendenheim.

Saisons 2019/2020 et 2020/2021, les bilans

C’est ma troisième année ici, mais je n’ai pas encore connu de saison complète. La première, je peux dire que la COVID nous a sauvé, car nous étions proches de la relégation. L’an dernier par contre, c’est dommage car après quatre matchs disputés, nous n’avions pas encore connu la défaite.

En venant de Furdenheim à Vendenheim, je suis peut-être arrivé avec certaines certitudes. Il y a plusieurs choses que je voulais mettre en place, imposer certaines formes de jeu, de défense, mais qui n’ont pas bien fonctionné ici. Nous sommes alors revenus sur des choses plus classiques, certaines joueuses sont arrivées. Tout ceci a bien pris et les résultats ont logiquement suivi.

L’effectif, version 2021/2022

A la base, je voulais garder le même groupe, en palliant simplement les départs poste par poste. Il y a malgré tout une belle ossature qui reste. Durant l’été pourtant, d’une semaine à l’autre, j’ai reçu quelques coups de téléphones qui m’ont permis de compléter l’effectif comme je le souhaitais, d’une manière très qualitative.

Les contraintes

J’espère qu’on fera une saison entière car il y a une vraie organisation autour de tout cela. Nous avons fait certaines démarches pour savoir si tout le monde est à jour vis-à-vis du pass sanitaire. J’appliquerai ce qui me sera demandé. On ne pourra pas faire autrement, mais les joueuses sont des filles responsables et nous travaillerons dans ces conditions.

Les ambitions

L’an dernier, nous jouions sans nous prendre la tête. L’objectif était de faire de notre mieux, d’intégrer les nouvelles et cela a fonctionné. Nous sommes passés à un entrainement collectif par semaine. Le reste, c’est de l’individuel que nous rendons facultatif. Les filles viennent alors avec plus d’envie, le sourire aux lèvres et cela se fait dans de bonnes conditions. Elles y prennent du plaisir et ce sera à nouveau notre objectif.

Vendenheim, quel style de jeu pour la prochaine saison ?

Je pars du principe qu’en défendant dur, on peut gagner des matchs. L’effectif aime défendre. Je cible le début de notre préparation et certaines séances d’entrainement pour développer notre style offensif, car c’est ce qu’il y a de plus dur à mettre en place. Nous allons aussi travailler notre jeu sans ballon.

Venir voir un match à Vendenheim, pourquoi ?

Si tu veux manger, boire, déconner et entre-temps, profiter d’une heure et demi de basket, viens. Nous allons proposer un basket attrayant, alternant jeu rapide et plus lent, avec de la défense. L’équipe s’éclate sur le terrain et le fait avec le sourire.

Le mot de la fin

J’aimerais souligner le travail fait par Fredéric Simon, notre directeur sportif et le Président, Jacques Bisceglia. Ils font leur maximum pour assurer la pérennité du club en pré nationale, mais aussi dans son ensemble auprès de toutes les équipes.  

L’équipe 2021/2022

Les arrêts: Maud Logel, Céline Coblard, Johanne Geiger

Les arrivées : Sonia Beddar de Aubervilliers, Jennifer Burghardt de Furdenheim, Mélanie Zurbach des Libellules Strasbourg, Mélanie Jeannelle sans club

Meneuses:

Solène Schaal l’infatigable, une vraie hargneuse en défense

Sonia Beddar, la parisienne

Elsa Kuhlmann, la perfectionniste, du talent plein les mains

Ailières:

Amandine Kieffer, l’increvable, La capitaine dans l’âme

Julie Simon, la bosseuse, insatisfaite d’elle-même

Camille Simon, la shooteuse, progresse rapidement

Marie Van Hauwaert, l’indispensable, la lecture dans la lecture de jeu

Claire Lambry, la bonne vivante, la force tranquille

Mélanie Zurbach, la shooteuse

Mélanie Jeannelle, tranquilité

Intérieures:

Julie Gruber, le métronome, capitaine adjoint

Marie Speich, l’incontournable sagesse

Jenny Burghardt, L’expérimenté

Constance Le Cavorzin, la battante

Mel Sturm, la sparing partner de luxe

error

Vous aimez Dunk'heim ? Suivez-nous sur Facebook et parlez de nous autour de vous pour nous aider !