[Pro B] : Gries au défi blésois

Fort de trois succès consécutifs, le BCGO se déplace ce vendredi à Blois, une des places fortes de la Pro B et qui vise la montée en fin de saison.

Ce mardi soir, Gries a pendant un long moment cru que le derby avait tourné en faveur de Souffel’. A -16 dans le dernier quart-temps (62-78, 31e), la messe semblait dite. Pourtant, le BCGO se refaisait une santé dans le sillage de Maj Kovacevic ou Filip Adamovic pour revenir et finalement s’imposer, 97-92. Comptablement, ce succès est le troisième de suite pour la troupe de Ludovic Pouillart qui estime, après la rencontre, que ses hommes ont mis longtemps avant de montrer leur vrai visage : « Cette fin de match est à l’image de notre groupe, avec du caractère. Mais j’ai l’impression que nous n’avons joué que cinq minutes. Nous avons oublié d’allumer la lumière en première mi-temps. Ensuite, on se met plus à défendre, mais avant, on jouait à l’envers ».

Match après match

Pour signer un quatrième succès consécutif et ainsi égaler la meilleure série du club cette saison, il faudra battre un adversaire calibré pour les premiers rôles. A Blois ce vendredi, c’est l’actuel deuxième du championnat (16 victoires – 7 défaites) que le BCGO devra défier. Si l’entraîneur alsacien est conscient de la tâche qui attend son groupe, il l’est aussi sur les capacités de son équipe à pouvoir créer la surprise sur ce match : « Avec ce succès contre Souffel’, nous montrons que nous pouvons être solides. Blois, c’est une montagne, mais ils ont déjà perdu à domicile. A nous d’essayer de trouver la bonne parade pour les faire déjouer et gagner un quatrième match consécutif ». Ensuite, il sera peut-être question de regarder un peu plus haut au classement : « nous voulons finir à la meilleure place possible. L’équipe veut montrer qu’elle a le niveau et que, sans toutes nos difficultés de la saison liées au COVID, nous pouvions prétendre à un Top 8, voire Top 6. On souhaite gagner un maximum de match, finir le plus haut possible pour se dire qu’avec des Playoffs, la saison ne se serait pas arrêtée ».

Maj Kovacevic, l’atout plus face à Souffel’

Ce mardi soir, Gries a encore une fois pu compter sur ses dernières recrues. Filip Adamovic, qui s’est à nouveau comporté en vrai patron (21 points, 9 passes décisives) mais aussi Maj Kovacevic, qui avec un 6/9 derrière l’arc, a sonné la révolte dans le dernier quart-temps. Ce vendredi, l’adresse de l’ailier slovène sera une nouvelle fois précieuse pour faire sauter le verrou blésois (74 points encaissés en moyenne). Arrivé en cours de saison, il commence à trouver ses marques au sein de l’effectif alsacien. Et malgré sa bonne performance dans la semaine, espère qu’il pourra enfin trouver une plus grande régularité dans son jeu : « Mardi soir, nous avons réussi à retourner le match en quelques minutes. Nous n’avons pas paniqué et c’est clairement cette mentalité qu’il faut afficher jusqu’au bout. Personnellement, je sais que mon tir est une de mes principales qualités. Je l’avais déjà montré, par moment, mais pas avec une telle régularité sur un match. Maintenant, je travaille pour que mon niveau soit celui-ci à chaque match ».

Face à lui ce vendredi se dressera entre autres Tyren Johnson : 13,8 points de moyenne, 4,7 rebonds et qui sort d’une rencontre à 26 points face à Saint-Quentin. Toutefois, à Blois, le danger peut venir de partout et si Gries souhaite poursuivre sa série de victoires, l’ADA aussi. Avec quatre succès de rang, un cinquième leur permettrait de poursuivre dans leur quête d’accéder, enfin, à la Jeep Elite. La fatigue pèsera sans doute dans les jambes alsaciennes, mais pour Maj, « c’est préférable de jouer tous les trois jours, que de ne pas jouer du tout ». Et encore mieux, de gagner tous les trois jours.

Crédit photo : BCGO

error

Vous aimez Dunk'heim ? Suivez-nous sur Facebook et parlez de nous autour de vous pour nous aider !