Actualités

Le point en Pro B avec Guillaume Vizade, coach de Vichy-Clermont, avant le match face au BCGO

Après un match face à Gries et avant un autre face à Oberhoffen, nous faisons le point sur ces deux rencontres avec l’entraîneur de la JAVCM, Guillaume Vizade.

Pour voir deux matchs consécutifs entre le BCGO et la JAVCM, il faut remonter à 2019. A l’époque, les deux formations s’affrontaient en Playoffs. Un autre temps où les salles pouvaient encore faire le plein. Aujourd’hui, c’est bien en championnat que les deux pensionnaires de Pro B se rencontrent, trois jours après s’être croisés en Alsace. Une situation exceptionnelle qui semble presque convenir à l’entraîneur de Vichy-Clermont : « C’est mieux, je pense. On se prépare une fois pour jouer l’équipe adverse. Ensuite, ce ne sont plus que des ajustements, des adaptations. Les joueurs ont déjà les schémas et les plans de jeu en tête ».

Un premier match serré

Il y a trois jours, Guillaume Vizade et ses hommes sont venus s’imposer dans le nord de l’Alsace. Longtemps devant, ils ont néanmoins souffert durant le dernier quart-temps. Deux lancers-francs à quelques secondes du buzzer et un dernier tir manqué par Brandon Edwards ont ainsi permis à Vichy Clermont de rentrer avec la victoire, 96-97 : « Ce match a ressemblé à des montagnes russes, notamment dans la stabilité du jeu. Nous avons connu des séquences où nous avons peiné, d’autres où nous nous sommes montrés dominants, notamment dans le deuxième quart-temps, très offensif (37 points inscrits). En défense, notre manque de constance a été plus visible ».

Avec onze unités d’avance avant d’entamer le dernier quart-temps, Vichy-Clermont s’est pourtant fait rattraper, et même dépasser, par le BCGO dans les dernières secondes : « En jouant par séquences avec trois meneurs de jeu, trois vrais créateurs, ils ont produit plusieurs décalages qu’ils ont très bien exploités. Ensuite, leurs joueurs intérieurs ont été intéressants dans leurs capacités à s’écarter. Ils ont poussé nos joueurs intérieurs à sortir de la raquette. Cela a étiré nos lignes et ils ont pu marquer des paniers faciles grâce à leur percussion ». Des petits détails qui auraient pu peser lourd ce mardi soir et seront tout aussi importants ce soir : « Ce premier match, on peut le perdre. Pour la rencontre de ce soir, il faut monter notre niveau d’expérience et de concentration pour que l’on fasse mieux. Il ne faut pas se satisfaire de la victoire. Gries peut mieux jouer, et si nous reproduisons le même match que mardi, cela ne passera pas. Il faut rester hyper concentré et notre marge de progression passe par beaucoup plus d’efforts, de discipline et de détermination sur les actions ».

Quelle réaction du BCGO ?

Pour cela, ce n’est pas la défense ou l’attaque que Guillaume a priorisé dans sa préparation, les deux allant de pair : « Les ajustements apportés sont des deux côtés du terrain. Le lien entre attaque et défense est trop fort pour en prioriser un plus que l’autre. Mardi soir par exemple, nous ne perdons que huit ballons. Une bonne chose car cela a empêché Gries de jouer son jeu de contre-attaque. Il faut donc continuer à travailler sur ce point. Défensivement, nous allons devoir mieux tenir les duels. Nous avons été trop permissifs sur certains détails ».

Victorieux de Lille lors de leur dernier déplacement, « peut-être leur meilleur match de la saison », Gries va vouloir rééditer cette performance et également, prendre une revanche sur un match qui a dû en frustrer plus d’un en Alsace : « Le BCGO va venir avec de la frustration suite à ce premier match, peut-être même un sentiment d’injustice. Dans l’état d’esprit, ils auront ce niveau d’agressivité, comme face à Lille. Il ne faudra pas nous relâcher, quelle que soit la tournure du match car Gries est une équipe capable d’élever le tempo du match à n’importe quel moment. Ils peuvent inscrire beaucoup de points en très peu de temps. Comme nous cependant, ce qui veut dire que tout écart ne sera pas rédhibitoire ».

Du côté alsacien, les forces auvergnates sont connues, comme l’adresse de David Denave (23 points dont 5/10 à trois-points mardi), l’expérience de Charles-Henri Bronchard (10,7 points de moyenne cette saison) ou encore la dernière recrue, James Washington (12 points, 4 passes décisives pour sa première mardi soir). Un atout en plus pour la JAVCM, dont la défense du BCGO devra se méfier : « Je suis content de sa première rencontre. Mais dès le premier contact, j’ai été satisfait par l’humain. Il est très positif dans sa manière d’être et cela se ressent sur le terrain. C’est un stabilisateur, un vrai meneur organisateur. Son intégration n’est pas encore totale, mais il apporte déjà son leadership ».

De beaux duels en perspective, pour ce match à suivre sur LNB.TV, dès 19h.

Crédit photo : Myriam Vogel