Actualités

Pro B : Défaite frustrante pour le BCS

Longtemps devant, Souffel’ peut nourrir des regrets ce soir. Nantes a réalisé le hold-up parfait en s’imposant en toute fin de rencontre, notamment grâce à Terry Smith (77-79).

Dans la lignée de ses quatre dernières sorties, toutes soldées par une victoire, Souffel’ démarre la rencontre le pied sur l’accélérateur. En cinq minutes, les coéquipiers d’Oumarou Sylla marquent 17 points avec un ratio parfait au tir : 7/7 dont trois primés (17-6, 5e). L’entraîneur nantais est rapidement dans l’obligation de poser son premier temps-mort et envoie sur le parquet des Sept Arpents Xavi Forcada, l’ancien griesois. L’arrivée du meneur catalan redynamise l’attaque des hermines, mais Souffel’, porté par un duo Thomas-Sylla plus qu’efficace (11 points, 3 rebonds pour le meneur, 10 points et 4 passes décisives pour le meneur), est également en réussite (28-17, 10e).

La belle passe alsacienne va se poursuivre durant les premières minutes du deuxième quart-temps. Sylvain Sautier (5 points dans la période) donne treize longueurs d’avance au BCS (34-21, 12e) avant que Terry Smith, avec huit unités de rang, ne ramène Nantes quasiment à hauteur de Souffel’ (36-32, 16e). Les locaux ne trouvent plus de solutions et se heurtent systématiquement à la bonne défense adverse. Quatre minutes passent sans que le BCS ne puisse trouver le chemin du panier, avant deux lancers de Sylla (38-34, 18e). Nantes, avec notamment 6 rebonds offensifs à la pause, domine cette fin de période mais laisse toutefois les Alsaciens reprendre de l’air au tableau d’affichage avant la pause (42-36).

Nantes en embuscade

De retour des vestiaires, Nantes continue toujours sa domination au rebond. Sur leur première prise offensive, René Rougeau ne se fait pas prier pour marquer, de loin (42-39). Louis Marnette va alors se mettre en évidence. Il se montre adroit derrière l’arc par deux fois (50-41) mais sa faute anti-sportive dans la foulée replace Nantes dans le match (54-48, 26e). Ludovic Negrobar, l’ancien du BCGO, marque les quatre derniers points de la période (56-52).

Souffel’ pousse et reprend d’entrée huit points d’avance, grâce notamment à de bonnes séquences offensives (62-54, 32e). Pourtant, Nantes revient, petit à petit. Souffel’ est à nouveau bloqué au tableau d’affichage et Ajayi donne, pour la première fois du match, l’avantage aux visiteurs (65-68, 37e). A l’orée du money-time, les hermines infligent donc un 11-0 qui pousse Stéphane Eberlin à poser un temps-mort. Si Souffel’ repasse devant (70-68), Terry Smith se montre magistral en fin de match. A trois-points et sur la ligne des lancers-francs, il permet à Nantes de s’imposer et met ainsi fin à la belle série du BCS, 77-79.

Les statistiques du match : 

Crédit photo : Myriam Vogel