Trop juste pour le BCGO

À la Forest Arena, le BCGO défiait ce soir Quimper. Après les récents changements dans l’effectif du club bas-rhinois, les hommes de Ludovic Pouillart avaient la lourde tache d’affronter une des meilleures équipes du championnat.

Avec Louis Cassier aligné comme pivot les griesois jouent dès le début très écartés. Hugo Robineau profite de ces espaces pour pénétrer et déstabilise l’arrière garde quimpéroise à plusieurs reprises, inscrivant les 4 premiers points du match. Avec un bon mouvement du ballon et une défense appliquée, Gries effectue une bonne entame et est devant logiquement après 5’ 13-9. Cependant, Quimper ne s’affole pas et inflige ensuite un 8-0 grâce à plusieurs stops défensifs. Les griesois ne trouvent plus de solutions en attaque et balbutient leurs systèmes (5 balles perdues dans le premier quart-temps). Théo Rey, le nouvel arrivant en provenance de la JL Bourg, sonne quand même la charge avec un trois points à 1’30 de la fin. Quimper remporte finalement la première manche d’une courte tête 18-22 (évaluation 16-29).

Au départ du second quart-temps, Ludovic Pouillard met en place un 5 classe biberon :  Romain Hoeltzel (16ans), Hugo Robineau (20ans), Theo Rey (21ans) et Jacques Eyoum (20ans). Kevin Dinal apparait à leurs côtés comme un ancien avec ses 27ans. Les deux équipes s’échangent coup pour coup et ce quart-temps est très serré, 9-9 après 5’ de jeu. Bonne nouvelle, Louis Cassier est solide sur la ligne (8 points et 6 rebonds à la mi-temps en 14 minutes) et les griesois retrouvent de la solidité en défense. Pour la première fois de la partie ils réussissent même à capitaliser sur le jeu de transition rapide ce qui leur permet de prendre de l’avance. Cependant, le BCGO retombe dans ses travers durant les deux dernières minutes de la première mi-temps et subit un 0-7 qui lui fait perdre le quart-temps (18-21, 36-43 et 24-25 à l’évaluation). Symbole de cette inexpérience les 3 balles perdues par Rey en seulement 9’ de jeu.

Theo Rey continue de tenter de loin dès la sortie des vestiaires mais reste sur trois échecs après sa première tentative fructueuse (1/4 à trois points). Les griesois n’y sont pas des deux côtés du parquet et Ludovic Pouillart est obligé de prendre un temps mort au bout de seulement 2’30 pour interrompre une série de 0-6. Sans effet. Quimper prend le large durant ce quart temps, grâce à une grande solidité défensive. Les griesois sont complètement perdu, mettant par exemple 6 minutes à inscrire leurs premiers points dans ce quart-temps (8-19, 44-62 et 4-33 à l’évaluation).

Durant le début du dernier quart-temps, Quimper ne se démobilise pas et cette manche reste serrée. Après 5 minutes, les locaux sont cependant devant 11-8 sur cette manche. Ensuite, Gries augmente progressivement son tempo et refait petit à petit son retard, mais reste encore distancé, à 14 points de Quimper à 2 minutes de la fin. Finalement, le 3 points de Bathiste Tchouaffé détruit les derniers espoirs du BCGO (63-80 à 1’30 de la fin). Score final 65-80 (19-18 et 28-14 à l’évaluation).

 

Crédit Photo : BCGO

error

Vous aimez Dunk'heim ? Suivez-nous sur Facebook et parlez de nous autour de vous pour nous aider !