A l’aise, B.EASE

Depuis 2017, Eric Remond et ses associés ont décidé de lancer l’aventure B.EASE, un projet ambitieux à destination des basketteurs de tout âge et de tous niveaux.

Avant de se lancer dans les cours de marketing ou de commerce pour faire vivre B.EASE, Eric Remond s’est forgé une première expérience sur les parquets. S’il consacre aujourd’hui beaucoup d’heures dans la semaine au développement de sa marque, il les écumait plus jeune dans les salles de la région de Colmar, à Kunheim plus précisément : « Le basket m’a attiré dès mon jeune âge. J’avais six ans quand j’ai commencé. Je faisais le tour des différents clubs aux alentours de mon village et j’ai pris part à un entraînement. J’ai tout de suite accroché pour ne plus jamais lâcher ce sport ». Si sa carrière de joueur, entre la prénationale et la Nationale 3 l’emmène vers Colmar, Rosheim et Lille – pour ses études -, c’est bien à Kunheim qu’il passe la majorité de son temps : « J’y suis revenu après mes études dans le Nord. J’ai aussi été président du club, bien qu’aujourd’hui, je n’occupe plus cette fonction. Mais je continue à jouer et à entraîner ».

Passionné de sport, il en fera même son métier. Une porte d’entrée, ou plutôt une salle d’attente, le temps de se lancer dans un projet au mieux ambitieux, au pire, fou : « J’occupais un poste de chef de produits basket et j’étais chargé des achats. J’avais donc la possibilité de tester beaucoup d’articles, dont des chaussures. Et au fil des années, je me retrouvais de moins en moins dans les produits, notamment en termes de confort ». Blessé durant sa carrière, il était à la recherche du confort d’antan, tout en étant moins attentif aux sirènes marketing des grandes marques proposant toujours plus de modèles mentionnant les superstars actuelles. L’idée de B.EASE faisait alors son chemin : « Je voulais me lancer dans un projet qui me ressemble, avec un esprit plus collaboratif et basé sur des sujets importants, comme l’éco-responsabilité. D’ailleurs, une partie de notre nouveau modèle SUSPENDED (la tige pour être plus précis) est fabriquée à partir de matières recyclées ».

Le confort, la base de tout

Nous sommes alors en 2017. Pour accélérer et affiner son projet, une étude est menée auprès de 300 joueurs et le résultat conforte Eric dans son idée : « Il en est ressorti que le confort restait primordial pour eux, ce qui correspondait parfaitement avec mes propres attentes ». Avec une équipe de designers, il commence à développer son premier modèle avant de voir l’équipe s’étoffer petit à petit. Florent Eléléara, passé par Souffelweyersheim et la SIG, « qui nous aide par son vécu de joueur professionnel mais aussi sur l’aspect sport santé » et Livio Jean-Charles, basketteur professionnel à l’Olympiakos, « important pour la partie technique » rejoignent la troupe.

Un an plus tard, le premier modèle sort sur le marché. Un moment forcément spécial pour son créateur qui dispose, enfin, d’un produit à présenter et à faire tester : « Au départ, le projet a été globalement bien perçu. Il intéressait, mais il y a une différence entre susciter un intérêt et acheter le concept. En 2018, nous commercialisons le premier modèle. C’est un point marquant car nous devenons une vraie marque, avec un produit à commercialiser ».

Semaines après semaines, mois après mois, B.EASE se fait sa place sur les parquets. De plus en plus présente, la marque voit sa renommée grandir. Tournés vers le futur, Eric et ses associés lancent un second modèle, SUSPENDED, qui se veut dans la lignée du premier : « Nous avons eu plusieurs retours après le premier lancement. Nous nous en sommes servis pour progresser, surtout du côté de l’esthétisme. Il a évolué entre les deux modèles, de plutôt passe-partout, nous proposons quelque chose de plus actuel. Toutefois, nous n’oublions pas les parties confort et technique, qui restent les plus importantes à nos yeux ». Une campagne de précommande a d’ailleurs été lancée à ce sujet.

Pour B.EASE, il n’est donc aujourd’hui plus question de parler de projet, mais bien d’avenir. Si Internet fait partie intégrante du développement de la marque, « il reste notre premier canal de distribution », Eric souhaitera aussi présenter ses chaussures sur le terrain : « Le confort a besoin d’être essayé. Et pour cela, nous recherchons des canaux pour permettre à nos utilisateurs de le tester ». Bien s’installer pour grandir, en quelques sortes. Il sera temps ensuite, de voir encore plus loin : « S’il était possible de se projeter dans un avenir idéal, j’aimerais bien que la marque soit reconnue sur une échelle européenne, pourquoi pas mondiale. Pouvoir sortir régulièrement des nouvelles collections serait aussi intéressant. Mais le plus important, je souhaite garder les valeurs de la marque, à savoir la volonté d’être à l’écoute de ses utilisateurs et de continuer à fonctionner de manière collaborative ».

Un beau challenge pour cette jeune équipe qui en plus de vouloir porter haut les couleurs de l’Alsace, voudra faire porter ses valeurs aux pieds des basketteurs.

 Lien vers la campagne de précommande : ici 

0 0 voter
Évaluation de l'article
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
error

Vous aimez Dunk'heim ? Suivez-nous sur Facebook et parlez de nous autour de vous pour nous aider !

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x