Laurence Lemarchand: les sections sportives du CD67

Bonjour Laurence, peux tu te présenter ?

Je suis Conseiller Technique Fédéral au comité du Bas-Rhin depuis 2013 et j’y ai pour mission la responsabilité de la formation du joueur et la formation des cadres.

Pourquoi le CD67 a t il souhaité créer des sections sportives et en son propre nom?

Avant d’arriver au CD67, Denis Oehler, qui avait tout fraîchement été élu président souhaitait qu’on trouve une solution pour les jeunes qui n’avaient pas l’occasion de s’entrainer aussi souvent qu’ils le souhaiteraient. Certains d’entre eux sortent de championnats de France U15  ou U17/18 et passent de minimum 4 entraînements par semaine à 1 ou 2 selon les clubs. Ils subissaient donc un énorme manque d’entraînement et de basket et espéraient encore jouer à un bon niveau… D’autres n’ont pas la chance de s’entraîner plusieurs fois par semaine dans leur clubs par faute de créneaux la plupart du temps. L’idée du président, était donc de créer quelque chose qui puisse combler ces manques. Il m’a lancé ce défi que j’ai accepté avec grand plaisir !

La première section a avoir été créée est celle du Lycée Couffignal, puis d’autres ont vu le jour: au Collège Notre Dame de Sion, au Lycée Ste Clotilde et enfin celle du Collège de Truchtersheim.

Peux tu nous expliquer le cheminement de la réflexion qui a été menée, à propos de ces ouvertures successives?

Nous avons commencé par Couffignal, il fallait qu’on voit si le concept était réaliste. C’était la rentrée de septembre 2013, nous avons rentré 12 garçons et 8 filles (aujourd’hui nous avons 21 garçons et 20 filles !). Cette section a été la seule pour le CD67 pendant 3 ans, nous voulions stabiliser et en mesurer les premiers résultats. Au vu des retours très positifs et de nombreuses demandes de parents pour des catégories d’âges plus jeunes, nous avons choisi d’ouvrir une section en collège, dans un collège privé qui nous permettait de recevoir les enfants de tous les horizons. C’est donc assez naturellement, que nous avons ouvert la première section en collège à Notre Dame de Sion à Strasbourg. C’était en septembre 2016 avec 13 élèves : 9 garçons et 4 filles, et nous n’avons ouvert que pour les 6e, toujours dans l’esprit de faire les choses progressivement et de stabiliser les organisations.

Puis dès septembre 2017, nous avons ouvert la section du lycée privé Ste Clotilde à Strasbourg, qui pouvait permettre une continuité pour les futurs sortant de collège, mais qui était aussi une opportunité pour les nombreuses candidatures en lycée que nous avions chaque année. Là aussi, le choix du lycée était géographique et permettait lui aussi à tous les jeunes intéressés d’avoir une chance et de ne pas être bloqué par le « secteur ». Enfin, la petite dernière, est celle du collège du Kochersberg à Truchtersheim. Elle a été ouverte en septembre 2018 avec 22 jeunes, 11 filles et 11 garçons. Celle-ci partait d’une idée d’un président de club et donne donc la possibilité aux jeunes de ce secteur de faire du basket dans leur emploi du temps scolaire !

Quels sont les objectifs de ces sections?

Clairement, l’objectif est de leur amener le perfectionnement de la technique individuelle qui n’est plus suffisamment travaillé en club, par choix ou par manque de créneaux. Dans les collèges, nous travaillons donc la pure technique individuelle comme le double pas, le tir etc… et en lycée nous travaillons davantage  la technique individuelle au service du jeu, comme la pose et l’utilisation des écrans, la relation extérieure-intérieure etc… sans oublier notre fil rouge qu’est le tir sous toutes ses formes !

A quel type de « population » ces structures sont elles destinées?

Nos sections accueillent tous les joueurs ayant une réelle motivation pour le basket et ayant envie d’une évolution individuelle.

Comment s’effectue le recrutement de ces jeunes?

D’abord sur dossier que nous étudions scrupuleusement puis après étude du dossier, nous invitons ou pas, le jeune à une détection suivie d’un entretien.

Peux tu nous décrire une semaine « type » d’un élève de section?

C’est assez compliqué, mais dans l’esprit, les entraînements en collège sont au nombre de 3 et de préférence sur les temps du midi ou début d’après-midi (pour ne pas pénaliser les entraînements du soir au club) et au lycée, les jeunes ont 4 entraînements toujours avec une priorité sur les midis et les débuts d’après-midi.

Quel bilan sportif et scolaire est il possible de faire après quelques années de fonctionnement?

En septembre nous entamions la 7e année de notre expérience de section, le constat est que quand les jeunes sont motivés et mordus, ils font des progrès assez impressionnants, ils y mettent une volonté extraordinaire et sont tellement heureux de faire du basket, c’est un réel plaisir de les entraîner. Cependant, un enfant qui est moyennement motivé, peut être mis assez rapidement en difficulté car les contraintes sont assez importantes (faire et défaire les sacs de sports, anticiper les devoirs, gérer la fatigue, accepter de faire des concessions dans certains domaines etc…). Ce qui est assez impressionnant, c’est que les jeunes sont très souvent de bons élèves, et nous avons une chance énorme d’avoir des coordinateurs de sections qui sont très présents et passionnés eux aussi par ce qu’ils font. Il y a un réel suivi scolaire, des aides en cas de besoin, et une réelle collaboration bienveillante pour que ces jeunes puissent réussir leur double projet qui est de mener à bien leurs études et de réaliser de gros progrès en basket!

Voudrais tu rajouter quelque chose?

Les sections proposent des formations diverses (PSC1, formation entraineur et formation arbitre), des interventions ponctuelles de spécialistes (médecins,…), des évènements particuliers (voyage à Paris en septembre 2018 pour assister à un tournoi de l’EDF, sorties à la SIG avec interview d’un joueur américain en anglais..). Mais il faut avouer que ces deux dernières années, la situation sanitaire a un peu bloqué ces « plus » qu’on aimerait tant développer.

Un petit mot pour la fin?

L’objectif est d’être capable d’ouvrir encore plus de sections pour donner à tous les passionnés la chance de pouvoir vivre cela ! Peut-être que le tout nouveau basket Center pourra y contribuer!

Crédit photo : CD67

Article : FZ

0 0 voter
Évaluation de l'article
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
error

Vous aimez Dunk'heim ? Suivez-nous sur Facebook et parlez de nous autour de vous pour nous aider !

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x