Holtzheim – WOSB, parole aux assistants

Le derby de Nationale 2 entre la Vogesia Holtzheim et le WOSB ce samedi s’annonce déjà très important pour les deux formations. Avant l’ouverture des débats à 20h, entretien avec les deux assistants, Franck Seidel pour le WOSB et Jean-Lou Vuillaume pour Holtzheim.

Peux-tu rapidement te présenter ?

Franck Seidel :  Je suis enseignant d’EPS et responsable d’une section sportive basket (sport-études) de l’autre côté de la frontière, en Lorraine. Niveau basket, cela fait plus de vingt ans que j’encadre une ou plusieurs équipes par saison et j’ai commencé à entrainer dès l’âge de 16 ans. Avant d’arriver au WOSB, j’étais dans le staff du Centre de Formation de la SIG (U18 France – Espoirs). J’entame ma quatrième saison au sein du club en tant qu’assistant avec la Nationale 2 et responsable des U15 Région. Pour cette saison, j’ai également pris la casquette de Responsable Technique du club.

Jean-Lou Vuillaume : J’ai rejoint Holtzheim cet été, après le départ d’Alex Hartz vers la SIG Strasbourg. Auparavant, j’ai coaché les U15 France de la SIG Strasbourg, puis les U18 France. Ensuite, la NF3 de la SIG Association et depuis deux ans, j’interviens également au BCNA pour du travail individualisé.

Comment juges-tu le début de saison de ton équipe ?

FS : Nous sortons d’une excellente saison (1er à sept journées de la fin avec trois défaites au compteur) et nous nous dirigions probablement vers les Playoffs…puis la Covid étant passé par là… Depuis, l’effectif a pas mal changé, certains sont partis (Sreten, Dzenan et Hugo), et quatre nouveaux joueurs nous ont rejoint ; c’est quasiment la moitié de l’équipe. Du coup, il y a forcément un temps d’adaptation et des automatismes à trouver entre les joueurs, d’autant plus que nous ne nous entrainons que trois fois par semaine, avec des joueurs qui font des études où ont une activité professionnelle à côté. Ceci explique notre parcours et nos prestations un peu en dents de scie (3 victoires pour 2 défaites). Nous devons surtout trouver une dynamique nous permettant de multiplier certains efforts défensifs, c’est véritablement sur ce point que nous sommes en « difficultés » depuis le début de saison.

 

JLV : Nous avons fait une bonne préparation, assez longue mais tout de même réussie. Puis, nous avons malheureusement été mis à l’arrêt par la COVID, ce qui a coupé notre dynamique. Nous avons eu deux matchs reportés, ce qui nous a certainement fait manquer de rythme face à Joeuf mais surtout Prissé. On est beaucoup mieux maintenant, notamment après le match de Charleville qui a été très intéressant. C’était une rencontre très intense, ce qui nous a permis de rattraper notre retard.

Comment abordes-tu ce derby ?

FS : Plus ou moins sereinement. A titre personnel, je regarde surtout le côté comptable. Une victoire nous maintiendrait dans le peloton de tête. Etant donné que plusieurs équipes (dont Holtzheim) se sont vu reporter une ou plusieurs rencontres (par mesures sanitaires), nous pourrions très rapidement nous rapprocher vers le « ventre mou » en cas de défaite. Après ce sont toujours des rencontres qui apportent un peu d’excitation, qui ont une saveur particulière et qui peuvent engendrer un peu de nervosité… à nous de garder la tête froide pour réaliser la meilleure performance possible.

JLV : Un derby alsacien est toujours très motivant et excitant. On a envie de remporter ce genre de matchs. Pour ma part, j’ai un travail vidéo très important à réaliser sur ce match, que ce soit sur les systèmes ou les joueurs adverses.

Ton rôle est-il quelque peu différent sur ce match étant donné que c’est un derby, ou au contraire, il est préparé de la même manière ?

FS : Pas vraiment, mais on va un peu plus « creuser » ou chercher le petit plus pour essayer de faire basculer la rencontre de notre côté. Après ce sont surtout les joueurs qui seront déterminants. Pour le reste, notre travail consiste à maintenir ces derniers « sous pression » et de les préparer au mieux pour cette rencontre. Je pense qu’il faut aborder ce genre de rencontre de manière quasi habituelle, en se mettant une petite pression, juste ce qu’il faut pour l’aborder avec sérénité et avec une petite excitation supplémentaire pour bien faire les choses. Nous avons un groupe expérimenté, avec des cadres qui ont la tête sur les épaules mais qui savent aussi se transcender selon l’événement.

JLV : Pas vraiment. Sur tous les matchs, l’envie de gagner est là alors même si c’est un derby, l’exigence va être haute mais ce sera la même que pour les autres rencontres de championnat.

Ce derby est placé lors de la sixième journée, mais penses-tu qu’il peut déjà représenter un match charnière dans la saison ?

FS : Il s’agit surtout d’un match charnière pour les présidents (rires), pour le staff, nous suivons notre philosophie habituelle, c’est à dire prendre chaque match l’un après l’autre. Toutefois, nous essayons quand même de faire comprendre aux joueurs que s’ils abordent cette rencontre avec un état d’esprit trop « soft », nous allons vite déchanter. Il y a forcément un engagement plus prononcé et le corps arbitral aura très certainement du travail samedi soir. La saison dernière, nous les avons également rencontrés chez eux en début d’exercice (6ème journée), et cela avait tourné en notre faveur… donc peut être que cette saison nous pourrons à nouveau réaliser une bonne performance. Cette saison la Poule est très relevée. Même si j’ai quelques favoris, j’ai l’impression qu’il y a un groupe de 5-6 équipes qui peuvent prétendre à être sur le podium.

JLV : Oui, ce match est déjà charnière pour nous. Tout simplement car dès mardi, nous enchaînons par une rencontre à Tremblay avant de recevoir Lons samedi prochain. Trois matchs en une semaine, alors gagner face au WOSB nous placerait dans une vraie dynamique positive. A contrario, si nous perdons, peut-être que cela pourra jouer sur la confiance des joueurs pour les prochaines échéances.

Crédit photos : Florent Ott (Franck Seidel à gauche, entre Lucas Diemer et Raphaël Martial) – Vogesia Holtzheim Basket (Jean Lou Vuillaume, à droite)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *