Leaders Cup : Nancy s’impose à Gries

Pas de miracle pour le BCGO. Obligé de s’imposer de 19 points pour se qualifier pour les quarts de finale, Gries a été battu 65-86 par Nancy. Le dernier quart-temps, avec 37 points encaissés, a été fatal aux coéquipiers de Louis Cassier (13 points, 3 rebonds).

D’entrée, Nancy se montre très adroit. Ron Lewis, avec sept points en trois minutes, lance parfaitement le match du SLUC (5-7). Gries, de son côté, est plus en difficulté et la réussite des visiteurs n’aidant guère (4/5 de loin), l’écart grimpe et atteint déjà les dix unités (5-15, 5e). Le BCGO est déjà dans la pénalité et Nancy en profite. Goudou-Sinha puis Franke, pour un and-one, donnent seize points d’avance au SLUC (8-24, 8e). Heureusement, l’entrée de Jérémy Bichard fait du bien aux locaux. Avec deux réussites de loin, il rapproche les siens, 16-26 (10e).

Le retour du BCGO…

Kevin Dinal inscrit les premiers points du deuxième acte mais se voit sanctionné d’une faute technique dans la foulée, ce qui permet à Nancy de consolider son avance (18-30, 12e). Dans l’obligation de s’imposer de 19 points pour se qualifier, Gries n’a dès lors d’autres choix que de se donner à 100%, notamment en défense. Les paniers s’enchaînent par Louis Cassier et Franck Seguela, tout comme les stops en défense si bien que dans la dernière minute, Cassier égalise (33-33). Le 4/5 à trois-points du début de match pour Nancy se transforme en un 4/14 avant que De Lattibeaudière ne fasse mouche et ne redonne trois points d’avance au SLUC à la pause (33-36).

Jérémy Bichard est le premier à se mettre en évidence (33-36) avant que Jeff Kébé, pour ses premiers points, ne permettent enfin à Gries de prendre les devants (38-36, 23e). Gries est de retour dans le match mais manque à plusieurs reprises des occasions de prendre le large. Nancy laisse passer l’orage et finit bien mieux la période même si son adresse aux lancers (12/22) et un primé de Kébé ne leur laissent plus de trois points d’avance avant le dernier quart-temps (46-49).

37 point encaissés…

Le début du dernier acte est rythmé. En moins de cinq minutes, le SLUC inscrit 23 points, à nouveau porté par une belle adresse de loin de la part de Lewis ou Labanca (54-72, 35e). Gries avait pourtant bien démarré la période mais quelques pertes de balle ou de la précipitation sur certaines actions permettent à Nancy de s’assurer un large, mais pas aisé, succès, 65 à 86.

Crédit photo : Fischer.Alsace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *