PNM J2: St Joseph Strasbourg / Basket Nord Sundgau (BNS) : Nouvelle grosse affiche ce week-end!

Annoncés par nombre de spécialistes avisés comme favoris à la montée, ces deux équipes s’affrontent dans le cadre de la 2eme journée de championnat. A  l’expérience des haut-rhinois, sera opposée la jeunesse et la fougue des jeunes strasbourgeois. Sur le banc, Ludovic Kayser est passé de celui de St Jo à celui de Nord Sundgau à l’intersaison. Il avait quitté le navire jaune au bout de 5 journées, pour raisons personnelles et humaines.

Mais arrêtons-nous plutôt sur 2 joueurs emblématiques dans leur club respectif. Viscéralement attachés à leurs couleurs, Anthony Schweitzer, le taulier de Nord Sundgau (32 ans dont 24 au club!), et Lilian Oumiloud l’enfant de la salle Louvois (20 ans) seront opposés au poste de meneur samedi soir.

Anthony, ton équipe semble faire figure d’épouvantail dans ce championnat,  avec  les CV ronflants des trentenaires qui y figurent, qu’en penses-tu?

Avant tout, j’aimerais rendre hommage à Patrick Decaix, notre ancien coach, car quand il y a deux ans, nous avons dû faire face à une énorme vague de départs, c’est lui qui a eu le courage de reprendre l’équipe. Il nous a convaincu que le maintien était possible. Et on l’a fait! Je n’oublie pas non plus tous nos dirigeants et bénévoles ainsi que les joueurs qui ont vécu ces années compliquées.

Cette année, c’est certain que sur le papier, nous sommes considérés comme favori et nous ne nous en cachons pas. Mais avec l’expérience, j’ai aussi vu beaucoup d’équipes qui avaient de « gros » effectifs et qui ont fait un flop derrière. La vérité, sera celle du terrain.

BNS, pré-retraite de vieux potes (tous ont atteint la trentaine) ou réelle volonté de monter en NM3 ?

L’idée était d’amener de l’expérience à l’effectif, en gardant les jeunes déjà présents lors des saisons précédentes. Objectif atteint. C’est passé inaperçu car les gens ont été attirés par le nom des « recrues »  (J. Godin, KB N1; T. Mutz, Riedisheim PNM, S. Maso, ex joueur de championnat national ou encore J. Korozec, un slovène) mais nous avons également intégré un gamin de 17 ans, formé au club, dans notre groupe. Et ça doit en amener d’autres.

Après c’est vrai que les retours ou les arrivées des recrues se sont faits sur la base de relations entretenues au fil des années… Et rien que sur cela,  si tu vois ce que je veux dire! Notre but c’est de gagner. Gagner autant de matchs que possible et si cela suffit à monter, nous monterons avec grand plaisir. Cela ferait la joie des joueurs mais aussi de tout le club qui travaille d’arrache-pied à la formation des jeunes. Nous avons maintenant en garçons les U13, U15 et U17 en championnat régional, des gamins en sélections, … A nous d’essayer d’emmener cette équipe une le plus haut possible pour les futurs jeunes qui arriveront.

Cette année sera l’année du centenaire du CCSM Illfurth, où j’ai commencé, et qui fait partie, avec l’AS Spechbach de la CTC Basket Nord Sundgau. Rejoindre les séniors féminines en championnat de France lors de cette année particulière serait un joli signe du destin!

A quoi t’attends-tu le week-end prochain à Saint-Joseph ?

Je m’attends à jouer contre une équipe revancharde au vu de leur premier résultat (défaite d’un point à Erstein). C’est également un premier match à domicile pour eux, ils seront soutenus et auront envie de montrer un beau visage. En neuf années d’opposition en PN contre St Jo, il s’est toujours passé quelque chose! Entre le carton de Vigloire (47 points de mémoire), des retournements de situations, des blessures, un match pour la montée en N3 et j’en passe…J’ai hâte d’être samedi pour découvrir le nouveau scénario que nous réserve ce match, en espérant que les verts gagnent bien évidemment !

Lilian, ton équipe vise la montée en NM3 depuis bientôt 3 ans, qu’a t’il manqué les saisons précédentes ?

Il est vrai que l’on vise la N3 depuis plusieurs saisons. Je ne sais pas s’il nous manque quelque chose en particulier. Je dirais tout d’abord de la régularité, être performant sur l’ensemble de la saison, ne pas lâcher des matchs en route contre les équipes de bas de tableau. Un peu d’expérience, surtout les premières années de Julien Come, Mathieu Debes, moi etc… et un peu de chance ! L’année dernière nous étions vraiment pas loin… et on repart de 0 aujourd’hui !

Quels ajustements ont été effectués à l’intersaison pour atteindre
enfin le Graal?

On a tout d’abord gardé une très grosse partie du groupe avec lequel on était sur dix victoires consécutives, c’est pour moi la chose la plus importante afin de continuer sur notre lancée. Mais on a aussi bien recruté sur les postes où on avait besoin (Retour de Q. Glen, arrivées de V. Jobart et S. Cazalon)

Quel bilan tires-tu de votre premier match et comment aborder la venue de Nord Sundgau samedi prochain, favori à la montée?

Mauvais bilan bien sûr… on perd un match qu’on ne doit pas laisser filer… on est tombé sur une super équipe d’Erstein, très adroite et pleine d’envie. Ils méritent pleinement leur victoire.

De notre côté, on doit gagner en confiance, rentrer nos tirs et rester souder. Ce n’est qu’une défaite, et on se doit de rebondir dès le week-end prochain contre BNS. C’est un match comme les autres, mais contre un adversaire direct, ils ont très bien recruté et on va devoir faire un match complet pendant 40min. On a vraiment hâte de rejouer à domicile devant notre public !

Cette opposition de « cadors » s’annonce donc aussi  intense qu’incertaine et peut-être même déjà cruciale pour les Strasbourgeois, qui en cas de défaite, verraient les visiteurs les distancer de manière conséquente au classement.  Mais il est certain que les bas-rhinois vont laisser corps et âme sur le terrain! La « St Jo Arena », à n’en pas douter, risque d’être incandescente samedi soir!

Article : FZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *