Carton plein pour les joueuses de la SIG

Equipe première en LF2, équipe espoirs en NF3, même combat. Si les joueuses de Fabien Kaerlé se sont imposées face au Pôle France, celle d’Anthony Chognard rentrent elles aussi de Dijon avec la victoire.

La première équipe sur le pont était celle de LF2, ce samedi. Malgré un début de match bien maîtrisé (2-9, 6e), les Alsaciennes voient les jeunes pensionnaires du Pôle France revenir dans la partie. Deux lancers de Clara Djoko (strasbourgeoise d’origine) les ramènent même à -1, 12-13 (10e). La rencontre s’équilibre et il faut un primé d’Emma Peytour pour enfin revoir la SIG reprendre les devants (21-22, 17e). La fin de période est mieux gérée et grâce un 8-0, Stéphany Skrba (19 points, 12 rebonds) et ses coéquipières rentrent aux vestiaires en tête, 26-31.

La partie est toujours aussi serrée et le jeunes pousses du Pôle France ne rendent pas la tâche facile aux visiteuses. Elles parviennent même à remporter ce troisième quart-temps et la SIG ne doit son avance au score qu’à un dernier panier d’Amélie Voynet, bonifié par un lancer (41-42, 30e). Heureusement, la dernière période démarre par un 7-0 pour les Alsaciennes (41-49, 32e). Le premier panier des locales intervient un peu plus tard et à trois minutes du terme, le tableau d’affichage indique encore un score de parité, 52-52. L’expérience aidant, Louise Dambach et ses coéquipières terminent la rencontre par un 11-0 qui valide ainsi la première victoire de la SIG cette saison en LF2.

2/2 pour les Espoirs à Dijon

Après le premier succès obtenu la semaine dernière, les Espoirs d’Anthony Chognard veulent confirmer leur bon début. D’entrée, elles imposent leur jeu et profite de l’activité de Ben Hamidi pour boucler le premier quart-temps avec un net avantage, 11-21. Dijon passe alors en défense en zone et sa nouvelle intérieure américaine, Brooks, fait mal aux Strasbourgeoises. Si elles maintiennent malgré tout une avance confortable, deux oublis défensifs avant la pause les empêchent pourtant de rentrer aux vestiaires avec un écart plus conséquent (36-40).

La suite de la rencontre réserve un beau duel entre les intérieures de la SIG et Brooks, la dijonnaise. Auteure de 30 points à la fin du match, c’est elle qui maintient les Bourguignonnes en vie. La différence se fait alors grâce aux extérieurs alsaciennes et au harcèlement des meneuses sur les montées de balle adverses. En scorant quarante points en deuxième mi-temps, la SIG signe ainsi un nouveau succès intéressant et prometteur pour l’avenir (70-80, score final).

Crédit photo : Lucas Ruch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *