Gries, puissance 99

Troisième journée de Leaders Cup ce vendredi soir et Gries accueillait son voisin, le BC Souffelweyersheim. Au terme d’une rencontre qui a tenu toutes ses promesses, les joueurs griesois (hui à plus de dix points) se sont imposés 99-94. Pour Souffel’, le double-double de Timothé Vergiat (20 points, 10 passes décisives) n’a pas suffi. Au classement, les trois formations se retrouvent avec un bilan d’une victoire, pour une défaite.

Comme face à Gravelines lundi soir, Gries laissait beaucoup d’espaces aux visiteurs. Durant cinq minutes, Souffel’ en profitait et produisait un très bon basket. Kentan Facey, Dustin Thomas ou Michael Oguine se succédaient à la marque et les rouges creusaient logiquement l’écart au tableau d’affichage (8-16, 5e). Ne souhaitant revivre le même scénario qu’en Coupe de France, le BCGO réagissait cette fois bien plus tôt et grappillait petit à petit son retard. Louis Cassier et Franck Seguela trouvaient une belle adresse de loin et revoilà les locaux sur les talons du BCS (18-20, 9e) et même à égalité après dix minutes (23-23).

La rencontre était plaisante à suivre et ce rythme se poursuivait sur les premières minutes du deuxième quart-temps. Asier Zengotitabengoa donnait quatre points d’avance aux siens (27-23), mais Louis Marnette répondait quasiment dans la foulée. Le capitaine du BCGO trouvait une nouvelle fois la faille dans la défense du BCS (38-33, 16e) mais l’abnégation de Sylvain Sautier, passeur pour Timothé Vergiat à trois-points, et Gary Berchel en tête de raquette ramenaient Souffel’ à hauteur (40-40). Jeff Kébé, profitait toutefois d’une faute de Dustin Thomas sur un panier primé pour placer Gries en tête à la pause, 44-42.

Ce même Thomas était le premier à s’illustrer en seconde période, bien suivi par Michael Oguine (44-47, 21e), Sylvain Sautier (47-53) ou encore Gary Berchel (49-56), avant que Gries n’accélère et signe un 13-0 qui effaçait l’avance du BCS (62-56, 25e). Louis Marnette ou Timothé Vergiat ralentissaient quelque peu l’ardeur des locaux, qui terminaient tout de même le quart-temps avec un avantage de +6, 74-68.

Aucun panier durant la première minute du quatrième, un fait rare durant ce match tant l’intensité était présente. Heureusement, les deux équipes retrouvaient rapidement leurs esprits : Vergiat, Kébé ou encore Egekeze s’en donnaient à cœur joie à trois points et le tableau d’affichage affichait 92-85 à trois minutes du terme. Les quelques lancers laissés en route empêchant sans doute une des deux formations d’atteindre déjà la barre des cent points. Aucune des deux formations ne semblaient lâcher mais Egekeze, en arrachant un rebond convoité par Souffel’ et avant une claquette de Dinal (99-90) scellaient le sort de ce palpitant premier derby alsacien de la saison. Score final, 99-94.

Crédit photo : Fischer.Alsace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *