La SIG féminine se qualifie en Coupe de France, les Espoirs gagnent en championnat

C’est une très bonne reprise pour la SIG Association. Alors que l’équipe de Fabien Kaerlé s’est qualifiée à Calais en Coupe de France (60-55), les espoirs ont bien démarré leur championnat en s’imposant face au Basket Nord-Sundgau 76-64.

Mal embarquée en première mi-temps et dominée par Calais à la pause (32-23), la SIG a livré une seconde mi-temps d’excellente facture pour revenir et s’imposer face aux Nordistes (55-60). Limitant son adversaire du soir à 23 points sur les dernières vingt minutes, elles ont su rattrapé les neuf points de retard à la mi-temps. Bien plus adroite que Calais (40% pour les Alsaciennes, contre 18% pour Calais), la SIG s’imposait finalement de cinq unités et verra le prochain tour de la Coupe de France. Avec espérons-le, une belle affiche du côté du Hall de la Poste face à un club de LFB.

Bon début pour les espoirs

Pour les espoirs, le déroulé de leur rencontre face au BNS a été quelque peu … identique. Dominées en première période, les joueuses d’Anthony Chognard ont su retourner la situation par la suite. Avec un effectif jeune (quatre U18 étaient présentes dans le groupe de ce samedi), les Strasbourgeoises ne se laissaient pas impressionner et démarraient pourtant la rencontre par deux primés de Sifferlin. Malgré cela, ce fut bien les visiteuses qui prenaient les devants et bouclaient le premier quart-temps avec neuf points d’avance, 13-22. La SIG durcissait le ton par la suite : Dutter scorait 8 points dans cette période et l’équipe réalisant plusieurs stops défensifs avant la pause, réduisait légèrement l’écart au moment de rejoindre les vestiaires, 27-35.

La bascule se faisait en seconde période. Plus agressives, les Strasbourgeoises prenaient peu à peu le dessus sur les Sundgauviennes qui semblaient s’émousser au fil des minutes. Se rapprochant à -6 à l’orée du dernier quart temps (45-51), l’espoir était permis pour la fin de rencontre. Von Banck (16 points) et Sommer (17) alimentaient un tableau d’affichage qui penchait enfin du côté de la SIG. Désormais en tête, elles ne lâchaient plus le morceau et s’imposaient 76 à 64 avec un dernier quart-temps conclu sur 31 points inscrits.

Crédit photo : Alain Rauscher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *