Amélie Voynet, « Je suis revenue avec plus d’expérience »

De retour au club en même temps que la SIG féminine retrouvait la Ligue 2, Amélie Voynet a très vite retrouvé ses repères pour réaliser une excellente saison. Alors que la compétition devrait reprendre dans les prochaines semaines, l’intérieure espère faire, au moins, aussi bien que l’exercice précédent.

Le calme, avant la tempête et le retour aux entraînements. Avec quelques jours de vacances supplémentaires auprès des siens, Amélie se laisse encore un peu de temps pour profiter de sa famille. Ensuite, il sera temps de reprendre les choses sérieuses, notamment après des mois d’une activité différente, sans les coéquipières et avec moins de ballon : « Pendant le confinement, j’ai vraiment essayé de garder le rythme. J’étais en contact avec notre préparateur physique qui nous envoyait des séances et je courais de temps en temps autour de chez moi. Depuis le déconfinement, nous avons eu la chance de pouvoir revenir à la salle pour faire des entraînements individuels avec les coachs. Ca a fait du bien de retoucher un peu la balle et surtout, de retrouver des sensations basket ». Car désormais, le basket va bel et bien reprendre ses droits et Amélie, avec ses coéquipières, retrouvera la Ligue 2.

Promue la saison passée, les joueuses de Fabien Kaerlé ont su se montrer à la hauteur des attentes, jusqu’à lorgner sur une place qualificative pour les Playoffs : « La dernière saison  a forcément été particulière puisqu’elle a été interrompue avant la fin. Au-delà de ça, elle a été bonne, tant sur le terrain qu’en dehors avec surtout l’entente entre les filles et avec le staff. En plus, nous étions vraiment dans nos objectifs. Nous visions les playoffs et nous avions encore toutes nos chances, il nous restait des matchs prenables et de grosses équipes à recevoir à la maison. Y parvenir aurait été une très belle chose ». Si collectivement le résultat fut plutôt satisfaisant, il le fut également individuellement : « Je me suis tout de suite sentie très bien dans le groupe, c’est vrai que j’en connaissais déjà une bonne partie mais que ce soit avec les anciennes comme les nouvelles, ça a tout de suite bien fonctionné. Très honnêtement, j’avais vraiment à cœur de bien faire et de montrer que j’en étais capable et tout s’est déroulé au-delà de mes espérances. Au fil des matchs j’ai gagné en confiance et l’équipe me l’a bien rendue, donc je suis très satisfaite de cette saison, collectivement et individuellement, même si on peut toujours mieux faire ». Après quelques années à Geispo’, Amélie revenait dans un club qu’elle connaissait bien. Et elle aussi, se connaissait mieux : « Il n’y a pas grand-chose à voir entre mon premier passage au club et le second. J’étais très jeune et je sortais de centre de formation. Aujourd’hui, je suis revenue avec plus d’expérience, plus de confiance en moi et un rôle plus important dans l’équipe. Le club aussi grandit et essaye vraiment de se professionnaliser. Il fait tout pour qu’on se sente bien et qu’on soit dans les meilleures conditions possibles. La proximité avec les dirigeants, les coachs et les bénévoles nous permettent d’avoir une ambiance vraiment agréable et de s’y sentir bien ».
 
Maintenir cette ambition
 
Un sentiment de bien être qui poussait Amélie à prolonger cet été pour poursuivre sa progression : « J’ai choisi de continuer avec l’équipe car je me sens bien dans le club. Le projet mené par Fabien et Alain me convient très bien et j’ai vraiment envie de réaliser une saison complète et d’accrocher des playoffs, pour vivre cette expériences tous ensemble ». Si l’effectif a pu profiter de plusieurs prolongations (Louise Dambach, Emma Peytour ou encore Stéphany Skrba), les autres arrivées rendent la prochaine aventure encore plus excitante : « Sur le papier, je trouve l’équipe très prometteuse. J’ai hâte de rencontrer tout le monde et qu’on commence à travailler ensemble pour concrétiser tout ça ». Et par concrétiser, Amélie entend regarder vers le haut. Les Playoffs, mais pas que : « Niveau collectif, ce serait vraiment bien d’aller en playoffs. Si en plus, nous pouvions être dans le haut du tableau, ça serait encore mieux ! Niveau personnel, j’ai envie de confirmer ma saison passée, d’être encore plus régulière et surtout de continuer à me faire plaisir sur les terrains ». Pourtant, des incertitudes planent toujours et les dernières semaines sans compétition pourraient bien rebattre certaines cartes : « Je pense qu’effectivement, il peut y avoir un impact même si on essaye de rester en forme. Le temps d’arrêt depuis mars est long et il faudra fournir un gros travail pour se remettre à niveau collectivement et individuellement. Nous ne savons pas réellement non plus comment les choses vont se passer si quelqu’un est touché dans une équipe. Cela remettra forcément tout en question ».

Pour l’heure, la question n’en est pas là et c’est bien le sportif qui reste le sujet principal à court terme. Mais à moyen terme, nul ne connait la suite de cette saison, ni même celle de la carrière d’Amélie : « Si l’occasion se présente pour moi de jouer en Ligue, bien évidement j’y réfléchirai. Mais pour le moment, je me concentre sur la saison à venir qui j’espère sera encore meilleure que la précédente et surtout, complète ». Et c’est bien là que se situe l’essentiel pour le moment.

Crédit photo : SIG Association

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *