Une nouvelle génération de « guerrières » à Mundo’

Petit club, petits moyens mais bons résultats. C’est ainsi que pourrait être qualifié le travail réalisé par Laurent Tailfer et le club de Mundolsheim auprès de la catégorie U15 féminine qui évoluait en région la saison passée.

Pour Mundolsheim, la montée des minimes (ou les Guerrières) Mundolsen région la saison passée était une belle récompense. La dernière fois qu’une équipe du club avait réussi à évoluer à ce niveau datait de … trente ans. Une éternité donc. Pour cette association plutôt tournée vers le basket « loisir » et moins vers la compétition, avoir une formation jouant au plus haut niveau régional était une très bonne occasion d’apporter enfin quelques lettres de noblesse et surtout, lancer une nouvelle dynamique avec comme figure de proue, le basket féminin. Laurent Tailfer, l’entraîneur, a récupéré cette jeune équipe voilà cinq ans. Les suivant de près comme sa fille fait partie de cette catégorie d’âge, il a commencé à les coacher en poussines : « Lors de leur première saison en poussines, je dépannais quand la coach ne pouvait les entraîner. A la fin de la saison, leur coach a décidé de passer le flambeau et j’ai logiquement emboité le pas, sans le lâcher depuis ».

Avec un groupe de qualités et qui joue ensemble depuis de nombreuses années, Laurent s’est tout d’abord attelé à créer un véritable esprit d’équipe. Educateur sportif de formation, il a construit un collectif qui s’entend au-delà du domaine sportif : « Nous espérons créer un projet club en dynamisant tout l’ensemble. Nous ne gérons pas que le volet sportif mais voulons avoir un réel esprit d’équipe. Nous organisons par exemple des stages Krav Maga, des week-ends dans les Vosges ou avons participé à un tournoi international à Lyon deux ans de suite. L’occasion de partir tous ensemble et de vivre de bons moments ». L’objectif final étant bien sûr de fidéliser les jeunes présentes et d’en attirer d’autres : « Nous cherchons à recruter dans un périmètre géographique proche, mais il est difficile d’attirer des filles. Et sans cela, difficile de se stabiliser à ce niveau et de progresser ».

Ensemble depuis huit ans, les joueuses de Laurent ont réussi à se hisser en région cette saison. Pas réellement une surprise pour lui : « Au vu du groupe, c’était mon objectif. Les filles ont un réel potentiel et communément, nous nous étions fixés cet objectif. Pour ma part, j’ai toujours voulu jouer à un niveau au-dessus ». Et cette première année s’est plutôt bien déroulée : « Nous terminons cinquièmes de la première phase, en perdant de peu face à des équipes comme la SIG ou Furdenheim, des clubs qui ont une vraie culture du basket féminin. A une victoire près, nous étions en poule haute. L’avoir manquée n’est pas une déception pour ma part, car les filles avaient un besoin d’adaptation. Le niveau était clairement différent, en termes de vitesse et d’agressivité et les filles ont su se montrer à la hauteur ».

La création d’un pôle féminin

L’an prochain pourtant, la belle aventure des minimes prendra fin, la majorité des joueuses ayant l’âge pour évoluer au niveau supérieur. Mais là encore, le club compte bien faire jouer ses filles en Région : « Nous avons solliciter le CD pour repartir en région avec les juniors. Nous verrons bien. Sinon, ce sera en D1, avec l’objectif de remonter ». En parallèle, une équipe séniore féminine sera créée. Si certaines minimes seront surclassées en juniors, certaines de ses dernières viendront fournir l’équipe première : « Dans deux ou trois ans, nous espérons construire une équipe compétitive. Nous lançons un pôle féminin pour garder le plus longtemps possible les filles, ne plus les voir partir après quelques saisons. Cette année encore, après les minimes, nous avons un trou énorme jusqu’en poussines ».

Cette prochaine saison, le club aura donc comme objectif de parfaire la formation des juniors et fonder des bases solides pour l’équipe première. Ensuite seulement, il sera temps de parler de résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *